Mots-clés |
  • Astronomie,
  • astéroïde,
  • vidéo,
  • Nasa,
  • Ceres,
  • mars,
  • Jupiter,
  • Terre,
  • météorite,
  • planète,
  • comète,
  • Vesta,
  • infrarouge

En vidéo : regardez tourner un astéroïde

Les observations radar réalisées depuis un observatoire terrestre ont permis aux scientifiques de la Nasa de reconstituer la rotation sur lui-même de l'astéroïde 2010 JL33.

L'antenne de Goldstone en Californie fait partie du réseau de surveillance radar des astéroïdes. © Nasa L'antenne de Goldstone en Californie fait partie du réseau de surveillance radar des astéroïdes. © Nasa  

En vidéo : regardez tourner un astéroïde - 1 Photo

PDF
  • Pour tout savoir sur les astéroïdes, parcourez le dossier 

Deux cent dix ans après la découverte de Cérès, le premier astéroïde, les astronomes sont plus que jamais fascinés par ces cailloux errants. Circulant dans une ceinture entre Mars et Jupiter, ils sont des centaines de milliers de toutes tailles. Certains d'entre eux, les géocroiseurs, s'approchent de la Terre de temps en temps. Des météorites échappées de cette ceinture ont révélé la présence d'acides aminés qui auraient pu ensemencer notre planète et y faire éclore la vie, un point commun avec les comètes dont certains astéroïdes comme Scheila ou Itokawa sont très proches.

Le 6 mai 2010 un télescope installé en Arizona détectait un nouvel astéroïde baptisé 2010 JL33. Les astronomes ont profité de son passage à environ 8 millions de kilomètres de la Terre au mois de décembre pour l'observer avec une antenne radar du réseau de surveillance DSN (Deep Space Network).



Rotation de l'astéroïde 2010 JL33 réalisée à partir de 36 images radar. © Nasa/JPL/madema6, Youtube

Un astéroïde allongé

C'est l'antenne de 70 mètres de diamètre de Goldstone en Californie qui a servi à étudier 2010 JL33. Les observations radar d'astéroïdes sont une source d'étude prometteuse ; en 2008 le radiotélescope géant d'Arecibo avait ainsi permis de découvrir le premier système triple d'astéroïdes. Le radar de Goldstone a révélé que 2010 JL33 mesure moins de 2 kilomètres et qu'un grand cratère marque sa surface. L'astéroïde met un peu plus de 4 ans à parcourir son orbite, s'approchant peu de la Terre mais beaucoup de Vesta, l'un de ses grands cousins. Pour Lance Benner, en charge du programme d'observation au Jet Propulsion Laboratory, l'imagerie radar au sol apporte de nombreuses informations sur les astéroïdes observés pour mieux en comprendre la formation.

La mesure précise de la taille de 2010 JL33 avec l'antenne de Goldstone a offert également un moyen indépendant de calibrer le satellite infrarouge Wise qui avait pointé cette cible. Wise (Wide-Field Infrared Survey Explorer), le télescope spatial de la Nasa lancé en 2009 pour réaliser une cartographie complète du ciel en infrarouge, a déjà eu l'occasion d'apporter sa contribution à l'étude des astéroïdes en dénichant certains de ces corps trop sombres pour être détectés dans le domaine visible.     

Passionnés d'astronomie, la page spéciale « Les secrets de notre univers » est pour vous

L'espace vous intéresse ? Alors rendez-vous sur « Les secrets de notre univers » pour profiter de contenus exclusifs : des dossiers pour tout comprendre, des galeries pour voyager à des milliers d’années-lumière, une animation interactive pour revivre la mission Apollo 11, des quizz pour tester vos connaissances…

Suivez Futura-Espace sur Facebook et Twitter

  • Facebook : des vidéos, des bonus, des quizz et des infos en avant-première, ça vous tente ? Futura-Espace lance sa fanpage pour que l’espace soit toujours avec vous. 
  • Twitter : encore mieux, suivez-nous sur notre tout nouveau compte @futuraespace, entièrement dédié aux merveilles de l'univers. 

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires