Mots-clés |
  • Astronomie,
  • biologie,
  • Vie du site,
  • mars,
  • exobiologie,
  • vie sur Mars,
  • origine de la vie

Origine de la vie : la piste de son apparition sur Mars

On ne sait pas comment la vie est apparue sur Terre et encore moins à quel point ce phénomène était contingent. Pour tenter de le savoir, il faut chercher si de la vie est apparue ailleurs. L’endroit le plus proche où mener l’enquête est bien sûr Mars. Petit retour sur quelques actualités publiées par Futura-Sciences sur ce sujet.

Une photo de la surface de Mars. La Planète rouge contient-elle les secrets de l'apparition de la vie dans l'univers ? © Nasa Une photo de la surface de Mars. La Planète rouge contient-elle les secrets de l'apparition de la vie dans l'univers ? © Nasa

Origine de la vie : la piste de son apparition sur Mars - 1 Photo

PDF

C’est vers le milieu du XIXe siècle que les astronomes ont commencé à spéculer sur l’existence de la vie sur Mars. Les y poussaient presque 200 ans d’observations ayant révélé que la Planète rouge avait des calottes polaires, des saisons et une durée du jour presque identique à celui de la Terre. Pourtant, juste avant le début du XXe siècle, les progrès de la spectroscopie avaient permis à William Campbell de constater l’absence de traces mesurables d’oxygène et d’eau dans l’atmosphère de Mars. Cela ne mit pas fin aux rêves concernant la présence d’une forme de vie sur Mars, comme le prouve l’œuvre de Ray Bradbury, ni aux recherches scientifiques pour tenter de la découvrir. La douche froide survint lorsque la mission Mariner 4 et surtout les deux missions Viking résultant des efforts de Carl Sagan, montrèrent que Mars était un monde glacé, désertique et criblé de cratères.


Depuis les missions Viking jusqu'aux futures missions ExoMars en passant par la recherche des exoplanètes, l'exobiologie ne cesse de progresser depuis presque 30 ans. Mars reste encore le meilleur endroit pour découvrir de la vie ailleurs et comprendre comment elle est apparue sur Terre. © Cnes

Si les expériences à bord des Viking, censées détecter des formes de vie microbiennes à la surface de Mars, ne donnèrent aucun résultat considéré comme probant pour l’immense majorité des exobiologistes, les deux missions révélèrent tout de même d’intrigantes traces d’écoulement de liquides à la surface de Mars. Si de l’eau liquide avait existé, formant des océans sur Mars il y a des milliards d’années, on ne pouvait exclure que des processus identiques à ceux ayant amené à l’apparition de la vie sur Terre aient aussi fait naître des formes de vie rudimentaires sur la Planète rouge.

Sans doute celle-ci n’existait-elle plus en surface, car les instruments des Viking auraient surpris son activité, mais l’on ne pouvait pas exclure non plus qu’à plusieurs mètres sous sa surface, bien protégés des rayons cosmiques et des ultraviolets frappant la surface peu protégée de Mars en raison de son atmosphère ténue et de l’inexistence d’une magnétosphère, des descendants des premiers micro-organismes martiens soient encore présents.


Grâce aux rovers Spirit et Opportunity et surtout les sondes en orbite Mars Express et MRO, on a confirmé que de l'eau a coulé sur Mars et que des océans y ont existé. On sait désormais où de futures missions robotisées ou humaines devront chercher des traces éventuelles d'une vie, fut-elle sous forme de fossiles. © Insu

Pour en avoir le cœur net, il fallait retourner sur place et c’est ainsi que les années 1990 et 2000 virent arriver une véritable flottille de sondes martiennes en orbite autour de la planète ou déposant des rovers à la recherche de traces d’océans passés dans les déserts et cratères martiens.

Curiosity est le dernier robot arrivé sur Mars et l’Europe se prépare à y traquer in situ des molécules organiques trahissant la présence de la vie avec la mission ExoMars. Si des résultats positifs en découlaient avant 2020, il y a gros à parier qu’une mission habitée et même une colonie permanente avec des géologues et des exobiologistes deviendraient incontournables au milieu des années 2020.

L'odyssée des rovers martiens

 

C'est en janvier 2004 que les robots américains Spirit et Opportunity, de la mission Mars Exploration Rover, ont posé leurs roues sur la Planète rouge. Récit d'une incroyable saga qui se poursuit toujours.

 

Les instruments au service des images martiennes

 

L’instrument Themis de la sonde américaine Mars Odyssey a révélé la présence de plusieurs centaines de sites recouverts d’un dépôt de chlorure de sodium éparpillés dans les montagnes de l’hémisphère sud de la Planète rouge, la région la plus ancienne connue.

 

Pour ce mois de janvier 2011, Futura-Sciences a choisi de vous faire lever les yeux au ciel : l'astronomie sera le thème du mois, décliné en une série d'articles. Aujourd'hui, commençons par la Planète rouge, en trois chapitres : son passé géologique et hydrologique, le présent avec l'exploration et la découverte de paysages étonnants et enfin le futur avec d'ambitieuses missions.

 

Des hommes sur Mars à la recherche des origines de la vie

 

Comme tout le monde le sait, les astronautes d’Apollo 11 n’ont jamais débarqué sur la Lune mais les cosmonautes de Mars 500 ont bel et bien débarqué sur Mars au début de l’année 2011. À moins qu’il ne s’agisse du contraire… Voici en tout cas quelques photos qui semblent accréditer la thèse qu’un groupe d’exobiologistes a exploré une portion de la Planète rouge.

----------------------

L'Homme est décidément un être curieux. Ignorant précisément ce qui a permis l'émergence de la vie sur Terre, le voilà déjà en train de se demander s'il existe d'autres êtres comme lui dans l'univers. S'armant des outils les plus modernes et exploitant toutes les pistes, les chercheurs se mettent en quête d'une trace de vie dans l'espace. De Mars aux exoplanètes, aucun indice ne doit échapper à l'œil de leurs télescopes, à leurs sondes ou aux rovers. Établirons-nous un jour le contact ?


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires