Mots-clés |
  • Astronomie,
  • observation,
  • étoile,
  • comète,
  • lune,
  • Terre

Du côté des étoiles, des rendez-vous à ne pas manquer

Vous l'avez tous remarqué, la durée du jour raccourci au profit de la nuit. C'est l'occasion pour faire des observations. Que nous réserve d'interessant à observer ce mois d'octobre 2003 ? Petit compte rendu.

PDF

Mardi 21 octobre

Maximum de l'essaim des Orionides. Cet essaim, dont l'origine provient de la célèbre comète de Halley, nous promet cette année encore un beau spectacle. Le taux est d'environ 20 météores par heure. Mais au moment du maximum, prévu pour 21H00 TU, le taux peut augmenter brusquement et créer de véritables pluies d'étoiles filantes, tel un feux d'artifice silencieux. Ces météores sont très rapides, mais laissent une traînée persistante visible plusieurs secondes après son passage. De plus les conditions d'observation seront bonnes, car la Lune ne jouera pas les troubles fête. Le cru 2003 vaudra sûrement le détour. Visible à l'œil nu.

Mercredi 22 octobre

La Lune sera en conjonction avec Jupiter. Vers 4H00 TU cherchez la Lune au-dessus de l'horizon Est. Vous trouverez sur sa droite la planète Jupiter. De plus vous pourrez admirer la lumière cendrée. La Lumière cendrée est en fait le reflet de la lumière renvoyée par la Terre sur la Lune. En effet la Terre présente elle aussi des quartiers à la Lune, mais inversés par rapport à celle ci. Ainsi lorsque c'est la pleine Lune, c'est la nouvelle Terre. Ce phénomène est visible à l'œil nu et aux jumelles ou encore avec un télescope.

Dimanche 26 octobre

Passage à l'heure d'hiver. A 1H00 TU, soit 3H00 à Paris, il vous faudra reculer votre montre d'une heure. Pour obtenir l'heure légale d'après le Temps Universel, il vous faudra désormais retrancher une heure au lieu de deux.

La Lune sera en conjonction avec la planète Vénus. A 17H13 TU la Lune frôlera la planète Vénus. Cette observation sera difficile car il fera encore jour, et cela se passera très bas sur l'horizon Ouest. La Lune cachera la planète Vénus pour les observateurs situés à Hawaii et en Amérique du Sud. Ce phénomène est visible à l'œil nu et aux jumelles ou encore avec un télescope.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires