Mots-clés |
  • Astronomie,
  • lune,
  • CNSA,
  • agence spatiale chinoise,
  • exploration,
  • rover,
  • pôle sud lunaire

En bref : les premières images de la Lune de Chang’e-2

L’agence spatiale chinoise vient de rendre publiques les premières images acquises par Chang’e-2, lancée le 1er octobre 2010, dans le cadre du programme spatial d'exploration robotique de la Lune. 

Cette première série d’images montre à l’évidence une amélioration remarquable par rapport à la première sonde chinoise qui avait tourné autour de la Lune pendant 16 mois avant de s’y écraser, en mars 2009. Néanmoins, avec 1 mètre de résolution, la sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter fait légèrement mieux (1,3 mètre pour Chang'e 2). © China Lunar Exploration Program Cette première série d’images montre à l’évidence une amélioration remarquable par rapport à la première sonde chinoise qui avait tourné autour de la Lune pendant 16 mois avant de s’y écraser, en mars 2009. Néanmoins, avec 1 mètre de résolution, la sonde américaine Lunar Reconnaissance Orbiter fait légèrement mieux (1,3 mètre pour Chang'e 2). © China Lunar Exploration Program

En bref : les premières images de la Lune de Chang’e-2 - 1 Photo

PDF

Ces premières images de la Lune envoyées par Chang'e-2 ont été prises pendant le survol du golfe des Iris à très basse altitude. Au plus près, le vaisseau spatial chinois rasait le sol lunaire à moins de 20 kilomètres. Comme le souligne à juste titre un des responsables du programme, « ces images montrent le bon fonctionnement de la sonde et sont très prometteuses pour la suite des opérations ».

Deuxième sonde du programme chinois d’exploration robotique de la Lune, Chang’e 2 devrait fonctionner plusieurs mois avant que les responsables de la mission décident de son sort. Mais quelle est la mission exacte de cette sonde ?

Un pas sur la Lune pour Chang'e-2 ?

Lors de son lancement, les communiqués de presse de l’Agence spatiale chinoise, guère prolixes, laissaient à penser qu’à la fin de sa mission, la sonde serait envoyée sur une orbite héliocentrique afin de tester différents protocoles de communications et de contrôles liés au suivi des sondes dans l’espace profond. Seulement voilà, lors de la présentation de ses premières images, l'agence de presse Xinhua a indiqué que la sonde pourrait tenter de se poser en douceur sur la surface de la Lune !

En attendant cette manœuvre, qui semble hasardeuse, la sonde a une mission à remplir. Elle a notamment comme objectif de préparer le terrain à la mission suivante qui verra débarquer sur la Lune le petit rover Zhonghua de Chang’e-3 en 2013.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires