Mots-clés |
  • Astronomie,
  • lune,
  • jaxa

En bref et en images : Kaguya s'est écrasée sur la Lune

Comme prévu, la sonde japonaise Kaguya, de la mission Selene, a été précipitée vers le sol lunaire hier soir. Les premières images commencent à arriver.

Quatre photographies montrant l'impact de Kaguya sur la Lune, juste à côté du terminateur (frontière entre les parties éclairée et sombre du disque lunaire). Ces images ont été prises dans l'infrarouge (2,5 microns de longueur d'onde) par l'instrument Iris 2 (InfraRed Imaging Spectrograph 2) du télescope de l'AAO, en Australie. Les quatre clichés représentent environ une seconde et l'intervalle entre deux photographies est de 0,6 seconde. Sur la deuxième image, un éclair est bien visible. Sur les deux suivantes, on distingue une trace faiblement lumineuse.© Jeremy Bailey et Steve Lee / AAO

Quatre photographies montrant l'impact de Kaguya sur la Lune, juste à côté du terminateur (frontière entre les parties éclairée et sombre du disque lunaire). Ces images ont été prises dans l'infrarouge (2,5 microns de longueur d'onde) par l'instrument Iris 2 (InfraRed Imaging Spectrograph 2) du télescope de l'AAO, en Australie. Les quatre clichés représentent environ une seconde et l'intervalle entre deux photographies est de 0,6 seconde. Sur la deuxième image, un éclair est bien visible. Sur les deux suivantes, on distingue une trace faiblement lumineuse.
© Jeremy Bailey et Steve Lee / AAO

PDF

Hier soir, mercredi 10 juin, l'agence spatiale japonaise Jaxa a déclenché la chute de la sonde Kaguya vers la Lune. L'engin, de la taille d'une grande voiture (2,1 x 2,1 x 4,8 mètres) et pesant 3 tonnes, a été inscrit sur une trajectoire de collision avec notre satellite, en direction de la région du pôle sud.

Kaguya a percuté le sol lunaire à 18 h 30 en temps universel (20 h 30 en heure française) par 65,5 degrés de latitude sud et 80,4 degrés de longitude est.
Cette zone était visible depuis la Terre et de nombreux astronomes ont sans doute braqué leur télescope pour saisir ce choc. La Jaxa a d'ailleurs lancé un appel sur le site Web consacré à la mission Selene (pour SELenological and ENgineering Explorer) pour demander à quiconque ayant photographié l'événement de lui transmettre les images.

Les premiers à publier des images sur le Web sont semble-t-il Jeremy Bailey et Steve Lee, deux astronomes de l'AAO (Anglo-Autralian Observatory), un observatoire australien en Nouvelle-Galles du sud, au sud-est de l'Australie. Cette série de quatre photographies, prises en une seconde, déposées sur le site Web de Picasa, montre en effet un flash lumineux qui correspondrait à l'impact de Kaguya. Ces photographies ont été prises dans l'infrarouge par l'imageur et spectrographe Iris 2.

Nul doute que d'autres astronomes, amateurs ou professionnels, ont saisi eux aussi l'événement. Outre leur aspect spectaculaire, ces images d'impact fournissent de bons renseignements sur la nature du sol lunaire puisque l'on connaît très exactement la masse, la vitesse et l'angle d'arrivée de l'objet. Les amateurs (éclairés) fréquentant le blog astro de Futura-Sciences auront-ils eux aussi des images ?


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires