Mots-clés |
  • Astronomie,
  • soleil,
  • lune,
  • étoile

Astrophotographie : rotation d'étoiles sur une écluse

Les images astronomiques les plus spectaculaires sont parfois celles qui demandent le moins de matériel. En voici la preuve avec une belle rotation d'étoiles.

La Terre tourne, en voilà une très belle preuve avec cette rotation d'étoiles réalisée depuis une écluse sur l'Aulne. © A. Croisier La Terre tourne, en voilà une très belle preuve avec cette rotation d'étoiles réalisée depuis une écluse sur l'Aulne. © A. Croisier  

Astrophotographie : rotation d'étoiles sur une écluse - 1 Photo

PDF

Pour les amateurs de paysages célestes, les rotations d'étoiles sont une inestimable source d'inspiration. Rappelons tout d'abord en quoi consistent ces tourbillons de lumière. Tout le monde a déjà remarqué le déplacement apparent du Soleil et de la Lune d'est en ouest provoqué par la rotation de la Terre sur son axe. La nuit les étoiles suivent naturellement la même trajectoire apparente, et si on regarde en direction de l'étoile polaire, on constate que les astres semblent tourner autour au fur et à mesure des heures. Les constellations les plus proches du pôle céleste ne se couchent d'ailleurs jamais et sont appelés circumpolaires. La plus célèbre de ces constellations est celle de la Grande Ourse que l'on observe ainsi toutes les nuits de l'année tantôt au-dessus de la polaire, tantôt au-dessous, ou encore à l'est ou à l'ouest de cette étoile suivant la date et l'heure de l'observation.

Lorsque vous décidez de photographier les constellations circumpolaires en pointant votre appareil photo en direction du pôle céleste, vous remarquez qu'au cours des poses photographiques de plusieurs minutes les étoiles se sont déplacées et ont laissé leur trace sous forme de tirets en arc de cercle dont la longueur dépend de la durée de la pose. Il y a quelques années les astrophotographes travaillant avec des pellicules effectuaient une longue pose de plusieurs dizaines de minutes voire de plusieurs heures sur la même image pour obtenir une belle rotation. Avec les appareils photo numériques le procédé est légèrement différent. Désormais le photographe réalise une série d'images successives qu'il additionne ensuite. Le cliché ci-dessous est un assemblage de 97 poses de 30 secondes réalisées le 11 mai dernier depuis une écluse sur l'Aulne. Alexandre Croisier a utilisé un boîtier photographique réglé à la sensibilité de 1.600 iso et équipé d'un objectif de type fisheye. L'assemblage des 97 prises de vue a été obtenu grâce au logiciel Starmax.

À propos d'Alexandre Croisier

Auteur dernièrement d'une belle image d'un fin croissant lunaire au-dessus des toits de Brest, Alexandre Croisier est un jeune astrophotographe de 23 ans qui a également fait partie des lauréats de notre concours photo astro. Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires