Mots-clés |
  • Astronautique,
  • Curiosity,
  • MSL,
  • Colonisation de Mars,
  • étude de Mars,
  • mars,
  • mont Sharp,
  • terrains martiens,
  • planète mars,
  • roches martiennes,
  • environnement martien

Visitez la planète Mars virtuellement et explorez-la sur Terre

Dans une vidéo assemblée par ses soins, la Nasa nous invite à une visite virtuelle de Mars. Il s’agit plus exactement de l’environnement qu’explore le rover Curiosity ces derniers temps : la « dune de Namib ». Par ailleurs, si vous souhaitez découvrir la Planète rouge à pied, l’exposition « Explorez Mars » qui a ouvert le 9 février au Palais de la Découverte, à Paris, devrait vous intéresser.

Panorama couvrant 360° composé avec les images acquises par Curiosity le 18 décembre 2015 (Sol 1.197). La « dune de Namib » est à environ 7 m du rover que l’on voit au premier plan, partiellement couvert de poussière rouge. L’est est au centre de l’image, tandis que les bords qui se rejoignent indiquent l’ouest. Derrière, à droite de la dune de sable noir, on reconnait le mont Sharp. Téléchargez l’image en haute résolution (8,3 mb) ici. © Nasa, JPL-Caltech, MSSS Panorama couvrant 360° composé avec les images acquises par Curiosity le 18 décembre 2015 (Sol 1.197). La « dune de Namib » est à environ 7 m du rover que l’on voit au premier plan, partiellement couvert de poussière rouge. L’est est au centre de l’image, tandis que les bords qui se rejoignent indiquent l’ouest. Derrière, à droite de la dune de sable noir, on reconnait le mont Sharp. Téléchargez l’image en haute résolution (8,3 mb) ici. © Nasa, JPL-Caltech, MSSS

Visitez la planète Mars virtuellement et explorez-la sur Terre - 2 Photos
PIA20284

PDF

En attendant qu’une équipée s’envole vers Mars pour fouler son sol pour la première fois dans l’histoire de l’humanité - peut-être à l’horizon 2030 ? -, la Nasa propose depuis quelques jours aux habitants de la Terre de faire un petit tour virtuel sur notre voisine, la Planète rouge.

Pour cela, nul besoin d’endurer un voyage interplanétaire de plusieurs mois, ni de revêtir une combinaison comme celle de Mark Watney (Matt Damon) dans Seul sur Mars, ni même de s’adapter à une pesanteur deux fois et demie moindre que sur notre Planète bleue (si vous pesez 70 kg sur Terre, votre poids sera de 26,4 kg sur Mars). Il suffit de s’installer confortablement devant son écran (de préférence en mode plein-écran) et de naviguer avec sa souris ou ses doigts (sur smartphone ou tablette tactile).


Vous pouvez naviguer dans cette vidéo pour découvrir l’environnement de Curiosity au pied de la « dune de Namib ». © Nasa, JPL-Caltech, MSSS

Dans la peau de Curiosity

L’environnement que l’on découvre ici est celui de Curiosity. Le panorama à 360° transposé en vidéo pour permettre une expérience visuelle virtuelle est un assemblage d’images capturées avec la caméra du mât (Mastcam) du rover, lors de son 1.197e jour martien (sol), ce qui correspond au 18 décembre 2015. À cette période, le robot était occupé à enquêter sur le front d’une dune située à l’extrémité du vaste champ de « dunes de Bagnold », au nord-ouest des premiers contreforts du mont Sharp. C’est la première fois que ce type de structure est étudié in situ ailleurs que sur Terre.

Haut de cinq mètres, ce tas massif de sable noir a été baptisé « dune de Namib ». Les vues aériennes prises par l’orbiteur MRO ont permis d’établir que cette dune progresse d’un mètre en moyenne par année terrestre. Sur cette image, Curiosity est à environ sept mètres de sa base. Ces dernières semaines, il s’est davantage approché pour y prélever des échantillons et a également posé devant pour un nouveau selfie.

À l’arrière-plan, en direction de l’est, on reconnait le point culminant de la région, le mont Sharp (5.500 mètres), que le rover de 900 kg a commencé à arpenter en septembre 2014. Constitué à sa base d’anciens dépôts lacustres, l’édifice est un empilement de couches sédimentaires comme en témoignent les reliefs que l’on distingue sur ses flancs. À gauche de la dune, vers l’ouest, on aperçoit au loin, à une trentaine de kilomètres, une partie des remparts qui encerclent le vaste cratère Gale de 155 kilomètres de diamètre.

En ce qui concerne la luminosité, vous ne serez pas trop dépaysé car la scène a été traitée avec un éclairage solaire équivalent à celui de la Terre.

La salle des hublots, dans l’exposition « Explorez Mars », conçue et réalisée par la Cité de l’Espace de Toulouse et adaptée par Universcience. © Universcience
La salle des hublots, dans l’exposition « Explorez Mars », conçue et réalisée par la Cité de l’Espace de Toulouse et adaptée par Universcience. © Universcience

Invitation au voyage vers Mars

Si, comme beaucoup de terriens, cette planète vous fascine, vous pouvez d’ores et déjà réserver un ticket pour « Explorez Mars »… grâce à l’exposition temporaire du même nom qui s’est ouverte le 9 février au Palais de la Découverte, à Paris. Cette fois, la visite se fait à pied, seul, avec des amis ou en famille.

Le programme est alléchant (Futura-Sciences n’a pas encore eu l’occasion de s’y rendre). Dans un premier temps, le couloir des hublots nous invite à découvrir la mythique Planète rouge à travers les différentes vues acquises depuis les débuts de l’exploration spatiale. Ainsi, Mars se dessine peu à peu au fil des missions. Ensuite, l’arrivée des rovers est évoquée : Sojourner d’abord puis les jumeaux Spirit et Opportunity et, en 2012, Curiosity. Chacun nous dévoile les paysages de Western qui les entoure, à travers leurs enquêtes géologiques sur le passé de la planète. L’exposition nous fait découvrir les robots en taille réelle et nous invite aussi dans leurs salles de contrôle.

Avant que les premiers séjours touristiques ne soient possibles, sachez que vous pourrez quand même toucher Mars dans une salle de l’exposition ou plutôt un petit bout car il s’agit de la météorite DAG 670, un fragment qui a été arraché à la Planète rouge voici plus d’un million d’années et qui s’est échoué sur Terre il y a 60.000 ans. C’est en quelque sorte un instantané de la composition de la croûte martienne, un aperçu de sa longue et passionnante histoire.

  • Informations et programme de l’exposition : « Explorez Mars ».

À découvrir en vidéo autour de ce sujet :


La prochaine étape de la conquête spatiale est indubitablement Mars. Néanmoins, le voyage est constamment repoussé depuis plusieurs années par la Nasa. Futura-Sciences a interviewé Charles Frankel, planétologue, afin qu’il nous explique pour quelles raisons.


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires