Mots-clés |
  • Astronautique,
  • vidéo,
  • mercure,
  • planète,
  • Système solaire,
  • Environnement,
  • Nasa,
  • soleil,
  • comète

En vidéo : comment la sonde Messenger étudie Mercure

La sonde Messenger a entamé début avril sa campagne d'observations de la planète Mercure. Une animation vidéo permet de mieux comprendre comment elle opère depuis son orbite très elliptique.

Les images de la surface de Mercure prises en couleur permettent de mieux révéler certains détails, comme ici les rayons lumineux de Snorri, un jeune cratère d'impact de 21 kilomètres de diamètre. © Nasa/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington Les images de la surface de Mercure prises en couleur permettent de mieux révéler certains détails, comme ici les rayons lumineux de Snorri, un jeune cratère d'impact de 21 kilomètres de diamètre. © Nasa/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

En vidéo : comment la sonde Messenger étudie Mercure - 1 Photo

PDF
  • Découvrez les images de la mystérieuse planète Mercure 

Messenger (pour MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry and Randing) dispose de sept instruments scientifiques pour étudier la première planète du Système solaire. Spectromètres, magnétomètre, altimètre, ainsi que deux caméras (la Wac et la Nac, la première à large champ, la seconde à champ étroit) composent la plateforme scientifique de la mission, qui prévoit de collecter en un an plus de 75.000 photographies et de nombreuses informations sur la surface de Mercure mais également concernant le sous-sol et l'environnement de cette planète.

Après sa mise en orbite réussie le 18 mars et une première image depuis sa nouvelle orbite autour de Mercure, Messenger a commencé à nous transmettre des clichés inédits de la surface, comme cet étrange alignement de cratères secondaires qui forme un X.


Cette animation vidéo montre comment la sonde Messenger étudie Mercure depuis son orbite très elliptique. © Nasa/JHUAPL/CIW/YouTube

Un travail méthodique

La sonde se déplace sur une orbite fortement elliptique qui lui fait survoler la région du pôle sud à 15.000 kilomètres d'altitude et s'approcher à seulement 200 kilomètres des régions les plus septentrionales. La Nasa a réalisé une animation vidéo (voir ci-dessus) permettant de mieux se rendre compte du travail réalisé par la sonde selon la position qu'elle occupe sur son orbite.

Quand elle se situe à son apogée, Messenger étudie le champ magnétique de la planète, la fine exosphère qui l'entoure ainsi que la queue gazeuse qui se projette dans la direction opposée au Soleil à la manière d'une queue de comète. Au fur et à mesure que son orbite la rapproche de Mercure, la sonde obtient des clichés de plus en plus détaillés de la surface à l'aide de ses deux caméras. Parallèlement l'altimètre laser mesure la hauteur des reliefs et recueille des informations sur les légères oscillations de la planète autour de son axe de rotation qui vont améliorer notre connaissance du noyau de Mercure.

Le site de la mission Messenger permet de découvrir régulièrement les images de ce nouveau monde qu'explore la sonde américaine.       


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires