Mots-clés |
  • Astronautique,
  • avion spatial,
  • Sierra Nevada,
  • SpaceX,
  • accès à l'espace,
  • Nasa,
  • ISS,
  • station spatiale internationale,
  • transport spatial,
  • Utilisation de l'espace,
  • vols habités,
  • Dream Chaser

Lockheed Martin rejoint le projet d’avion spatial de Sierra Nevada

Pour transporter ses astronautes à bord de la Station spatiale internationale, la Nasa mise sur le privé et organise la compétition entre trois sociétés. Absent jusque-là, Lockheed Martin entre dans la partie et rejoint un des projets en lice, celui de Sierra Nevada, le moins bien doté en financement public.

La mininavette Dream Chaser de Sierra Nevada est un planeur spatial qui se base sur le système de transport HL-20 développé par le Langley Research Center de la Nasa au milieu des années 1980. Il sera lancé par une fusée Atlas V et se posera comme un planeur. © Sierra Nevada La mininavette Dream Chaser de Sierra Nevada est un planeur spatial qui se base sur le système de transport HL-20 développé par le Langley Research Center de la Nasa au milieu des années 1980. Il sera lancé par une fusée Atlas V et se posera comme un planeur. © Sierra Nevada

PDF

Après avoir choisi deux opérateurs privés pour le transport de fret, SpaceX qui a déjà réalisé une mission commerciale, et Orbital Sciences, la Nasa doit en choisir un troisième pour le transport d’équipage. Elle organise actuellement la compétition entre les compagnies privées SpaceX avec le véhicule Dragon, Boeing avec la capsule CST-100 et Sierra Nevada avec le Dream Chaser. Son choix n’est pas attendu avant 2015, en vue d’un premier lancement habité en 2017.

La conférence de presse de début d’année de Sierra Nevada a réservé une belle surprise avec l’annonce de l’arrivée de Lockheed Martin dans le projet d’avion spatial de Sierra Nevada. À la différence de Boeing et SpaceX qui parient sur la capsule habitable, Sierra Nevada a choisi un engin réutilisable en forme d’avion et capable de transporter jusqu’à sept astronautes en orbite basse.


Simulation d'une mission du Dream Chaser de Sierra Nevada à destination de l'ISS. L’entreprise est en concurrence avec SpaceX et Boeing pour le transport d’équipage pour le compte de la Nasa. © Sierra Nevada

Une navette automatique bientôt testée

Le Dream Chaser est un avion spatial de type Hermès. Plus proche d’un planeur que d’un avion, il se base sur le système de transport HL-20 développé par le Langley Research Center de la Nasa au milieu des années 1980. Il sera lancé par une fusée Atlas V opérée par l’United Launch Alliance (ULA) et se posera comme un planeur.

D’ici deux mois sont prévus des essais de vol libre sans pilote qui consisteront à larguer l’engin depuis un hélicoptère à une altitude d’environ 3.650 mètres. Sa descente et son atterrissage seront automatiques. Il se posera à un peu plus de 330 km/h après avoir atteint une pointe à plus de 550 km/h.

Quant au projet de lanceur Liberty auquel participe Astrium, bien qu’il n’ait pas été retenu par la Nasa, ATK y croit toujours et continue de le proposer.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires