Mots-clés |
  • Astronautique,
  • Nasa

Les Landsat, plus de 25 années de surveillance de la planète

Alors que les satellites militaires d’observation de la Terre atteignent aujourd’hui une précision décimétrique, voire mieux, les performances des premiers Landsat américains n’impressionnent plus. Pourtant Landsat 5, après 25 années passées en orbite, s’avère toujours aussi précieux !

Puits de pétrole en feu au Koweït. Crédit Nasa/USGS Puits de pétrole en feu au Koweït. Crédit Nasa/USGS

Les Landsat, plus de 25 années de surveillance de la planète - 3 Photos

PDF

Sept Landsat ont été lancés en tout depuis le 23 juillet 1972 sur une orbite héliosynchrone de 705 km inclinée à 98°2, le dernier en 1999. Deux d’entre eux, Landsat 5 et 7, sont toujours exploités. Les premiers exemplaires étaient équipés d’une simple caméra RBV (Return Beam Vidicon) et d’un radiomètre multispectral MSS (Multi Spectral Scanner) permettant une résolution spatiale de 80 mètres dans les domaines visible, infrarouge proche et infrarouge thermique, tandis que les modèles suivants passèrent, à partir de Landsat 4, à une résolution de 30 mètres (15 mètres en panchromatique) et étaient équipés d’un radiomètre ETM+ (Enhanced Thematic Mapper Plus) permettant d'offrir des images couvrant un champ d'observation de 185 x 185 km.

Landsat 5 en orbite (vue d'artiste). Crédit Nasa/USGS
Landsat 5 en orbite (vue d'artiste). Crédit Nasa/USGS

Si deux satellites seulement sont toujours en fonctionnement, le programme Landsat n’a jamais été arrêté malgré des performances largement dépassées. Pourquoi ? Simplement en raison d’une continuité exceptionnelle du service. Celui-ci permet en effet de suivre l’évolution de la Terre, et plus particulièrement du réchauffement global, selon un même système de référence depuis un quart de siècle.

Joyeux anniversaire, Landsat 5 !

La Nasa vient de fêter le 25e anniversaire de la mise en orbite de Landsat 5 (1er mars 1984), toujours opérationnel, et qui était prévu pour une durée de vie de… trois ans. L’extraordinaire longévité de ces instruments n’est pas sans rappeler celle des robots martiens Spirit et Opportunity, toujours vaillants à la surface de la Planète rouge cinq années après le début d’une mission prévue pour trois mois…

La région de Tchernobyl, photographiée par Landsat en 1989, juste après l’explosion de la centrale nucléaire. Crédit Nasa/USGS
La région de Tchernobyl, photographiée par Landsat en 1989, juste après l’explosion de la centrale nucléaire. Crédit Nasa/USGS

Les capteurs de Landsat fournissent des images dans 7 bandes spectrales, permettant de discriminer aisément les végétaux des sols, de distinguer les diverses espèces de végétaux et même de faire la différence entre la neige et les nuages. En matière d’évolution du climat, la nature héliosynchrone de l’orbite des Landsat est particulièrement précieuse car elle permet aux satellites de survoler exactement le même point de notre planète tous les seize jours, exactement à la même heure.

La Nasa vient de mettre en place un site Web spécial anniversaire consacré à la famille des satellites Landsat.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires