Mots-clés |
  • Astronautique,
  • X-37B,
  • drone spatial,
  • Atlas V,
  • militarisation de l'espace,
  • surveillance de l'espace,
  • accès à l'espace

En bref : troisième mission pour le drone spatial X-37B

En préparation depuis plusieurs semaines, les États-Unis ont finalement effectué le lancement de leur mystérieux drone spatial X-37B pour une troisième mission, mardi 11 décembre au soir. 

Le drone spatial X-37B a été lancé par une fusée Atlas V qui a décollé de Cap Canaveral en Floride à 18 h 03 TU le 11 décembre. On le voit ici en 2010 à son retour de la première mission de 220 jours. © US Air Force, Michael Stonecypher Le drone spatial X-37B a été lancé par une fusée Atlas V qui a décollé de Cap Canaveral en Floride à 18 h 03 TU le 11 décembre. On le voit ici en 2010 à son retour de la première mission de 220 jours. © US Air Force, Michael Stonecypher

En bref : troisième mission pour le drone spatial X-37B - 1 Photo

PDF

Le drone spatial X-37B qui avait volé une première fois en 2010 a de nouveau été envoyé dans l’espace, pour une mission dont ni les détails des objectifs ni la durée n’ont été précisés. Selon l'armée de l'air des États-Unis, il s'agit d'un programme de test visant à « expérimenter des technologies destinées à une plateforme spatiale de l'armée de l'air qui sera fiable, réutilisable et non habitée ».

On suppose que ses objectifs vont de la surveillance de l’espace à l’espionnage de satellites en passant par des essais spatiaux de nouvelles technologies. On pense à la réutilisabilité, mais également à de nouvelles technologies voire à l'utilisation d'instruments d'observation ou de mesure, car cet engin dispose d'une soute que l'on peut ouvrir dans l'espace.

Des mois en orbite pour X-37B avec ses panneaux solaires

Conçu par Boeing avec l’US Air Force, ce drone ressemble à une navette spatiale miniature. Il mesure 8,9 m de long pour une envergure de 4,5 m et une masse au lancement de 5,5 tonnes. Il diffère des Discovery et autres Atlantis, aujourd'hui dans des musées, sur de nombreux points. Même si sa façon de voler est similaire aux navettes, le drone spatial X-37B a besoin d’un lanceur pour rejoindre l’espace. Des panneaux solaires lui permettent ensuite de rester plusieurs mois en orbite contre seulement deux semaines pour les navettes.

L’engin qui a été lancé est celui qui avait effectué la première mission du programme en volant dans l’espace pendant 220 jours. La deuxième mission (impliquant un autre engin) avait duré bien plus longtemps et révélé un programme bien plus abouti qu’on ne le pensait. Lancé le 5 mars 2011, cet autre drone spatial était revenu se poser sur Terre après une mission de 469 jours.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires