Mots-clés |
  • Astronautique,
  • Nasa,
  • exploration,
  • Exploration robotique,
  • astéroïde,
  • Vesta,
  • Ceres,
  • Système solaire,
  • planétologie comparée

En bref : la Nasa prolonge la mission Dawn autour de Vesta

La Nasa prolonge de quarante jours la mission Dawn autour de Vesta, un des deux astéroïdes les plus grands de la ceinture d’astéroïdes. Ce séjour supplémentaire n’empêchera pas la sonde d’atteindre Cérès, son prochain objectif, en février 2015.

La mission Dawn autour des astéroïdes Vesta et Cérès devrait apporter un éclairage nouveau sur les conditions qui ont prévalu pendant la formation des planètes. Car ces deux corps sont avant tout des protoplanètes. © Nasa La mission Dawn autour des astéroïdes Vesta et Cérès devrait apporter un éclairage nouveau sur les conditions qui ont prévalu pendant la formation des planètes. Car ces deux corps sont avant tout des protoplanètes. © Nasa

En bref : la Nasa prolonge la mission Dawn autour de Vesta - 1 Photo

PDF

La sonde Dawn a été lancée en septembre 2007 pour un périple de plusieurs années qui l'a conduit à se satelliser autour de Vesta en juillet 2011 et l’amènera à Cérès en février 2015. Selon les plans initiaux de la Nasa, Dawn aurait dû quitter Vesta le 22 mai 2012 pour rejoindre Cérès. Mais, pour satisfaire les scientifiques qui souhaitaient plus de temps au-dessus de Vesta pour parfaire leur connaissance de cet objet, la Nasa a décidé de prolonger la mission de quarante jours.

Un tel report n'est pas si simple à réaliser, et révèle la maîtrise par les contrôleurs au sol des lois de la gravitation et du pilotage de la sonde. Il est aussi permis par la flexibilité offerte par le système de propulsion électrique de Dawn.

Ce délai supplémentaire permettra d'en savoir plus sur cet objet bien plus passionnant que ne le montrent les images austères de sa surface criblée de cratères. Pendant ces quarante jours, la sonde évoluera à une distance moyenne d’environ 200 kilomètres au-dessus de la surface de Vesta. Durant ces prolongations, les chercheurs poursuivront la cartographie de l’astéroïde car, lorsque la sonde est arrivée en juillet 2011, une grande partie de son hémisphère nord était plongée dans le noir. 

Améliorer les cartes

À la fin de la mission autour de Vesta, la Nasa devrait avoir cartographié tous les recoins de l'astéroïde et ce depuis différentes altitudes. Elle doit également tracer des cartes spectrales de la composition de la surface et de la distribution de l'abondance des principaux éléments présents dans les roches.

Concrètement, cette extension permettra à l’instrument Grand (Gamma Ray and Neutron Detector, détecteur de neutrons et de rayons gamma), imposant de longs temps d'acquisition de données, d’améliorer la qualité des spectres neutrons et gamma. Pour les scientifiques il s'agit d'abaisser les limites de détection pour certains éléments importants comme le potassium (connu pour être en très faibles proportions dans les météorites HED, Howardite-Eucrite-Diogénite). Plus globalement, cet instrument va également réduire les incertitudes sur les mesures des éléments majeurs comme le fer et le silicium, permettant une meilleure cartographie des compositions minéralogiques à la surface de l'astéroïde.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires