Mots-clés |
  • Astronautique,
  • X-37B,
  • drone spatial,
  • Atlas V,
  • militarisation de l'espace,
  • surveillance de l'espace,
  • accès à l'espace

Un an après son lancement, le mystérieux X-37B est toujours en orbite !

En toute discrétion, le drone spatial X-37B vient de fêter son premier anniversaire en orbite. Une performance remarquable pour un engin évoluant à plusieurs centaines de kilomètres de la Terre et dont on ne sait toujours pas ce qu’il y fait.

L’X-37B préfigure l’avenir des technologies spatiales des États-Unis qui seront utilisées pour d'hypothétiques véhicules spatiaux réutilisables totalement ou partiellement. La vocation militaire de ce programme est une étape de plus vers l'utilisation accrue de l'espace à des fins militaires. © Boeing L’X-37B préfigure l’avenir des technologies spatiales des États-Unis qui seront utilisées pour d'hypothétiques véhicules spatiaux réutilisables totalement ou partiellement. La vocation militaire de ce programme est une étape de plus vers l'utilisation accrue de l'espace à des fins militaires. © Boeing

Un an après son lancement, le mystérieux X-37B est toujours en orbite ! - 2 Photos

PDF

Un an après son lancement, le drone spatial X-37B est toujours en orbite autour de la Terre. Malgré le secret qui entoure ce programme, on peut au moins s'étonner de cette performance. Le premier exemplaire de la série avait volé en 224 jours en 2010, d'avril à décembre et la plupart des spécialistes s’attendaient à ce que sa durée de vie en orbite soit d’environ 270 jours.

Plus surprenant encore, rien n’indique que cet engin soit de retour bientôt sur Terre. Robustesse, production d’énergie, contrôle d’altitude sont autant de paramètres difficiles à contrôler sur une telle période pour un engin capable de modifier son orbite. La mission semble se passer normalement et le vaisseau se comporte bien mieux que ce que les responsables du programme avaient bien voulu dire. C’est évidemment de bon augure pour l’avenir de ce programme de drone spatial aux objectifs essentiellement militaires.

Le lancement réussi du deuxième véhicule de test orbital (X-37B), en mars 2011. © Boeing/Unitel launch Alliance
Le lancement réussi du deuxième véhicule de test orbital (X-37B), en mars 2011. © Boeing/Unitel launch Alliance

X-37B : transporter des Hommes et du fret

Reste à savoir ce qu’il fait de ses journées... Si la mission principale et officielle du X-37B est de démontrer la robustesse et la fiabilité des pièces et autres systèmes utilisés pour le construire, il a d’autres objectifs qui n’ont pas été divulgués. On sait, par les images, qu’il est doté d’une soute mais aucun détail sur sa cargaison n’a été rendu public. On suppose qu’elle abrite un panneau solaire déployable (voire deux) intégré dans ses portes. Elle pourrait également contenir quelques équipements et pièces mécaniques en test et susceptibles de servir à l’avenir sur des satellites militaires. Enfin, cette soute pourrait transporter des pièces qui ont volé sur le premier exemplaire de la série. Pour finir, il serait surprenant que cet engin ne comporte pas une petite charge utile dédiée à l’observation de la Terre à des fins qui n’ont guère de chances d’être scientifiques.

Quant à la dernière rumeur concernant cet engin, elle vient de spécialistes américains qui supposent que Boeing et l’US Air Force travaillent sur une évolution de l’X-37B, provisoirement baptisée X-37C. L’idée serait de le faire évoluer vers une véritable mininavette spatiale capable de transporter un équipage et du fret vers la Station spatiale internationale ou des destinations plus lointaines.

En attendant, la prochaine étape du programme sera de faire voler de nouveau un des deux X-37B pour une troisième mission, de façon à démontrer la réutilisabilité du système. Il s'agira vraisemblablement de l’exemplaire du premier vol, tant il serait surprenant que le deuxième X-37B, après son vol d'une exceptionnelle durée, retourne immédiatement dans l'espace.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires