Mots-clés |
  • Eco-consommation,
  • forêt,
  • impact environnemental

Sapin de noël naturel ou artificiel, quel est le plus écologique ?

PDF

Les avantages supposés du sapin artificiel

Les sapins de Noël synthétiques ne perdent pas leurs épines et restent éternellement verts, en tout cas bien plus longtemps que les sapins naturels. On peut donc utiliser le même sapin pendant plusieurs années, ce qui semble une bonne idée de développement durable. Les faux sapins de Noël sont-ils alors un moyen de rendre les fêtes de fin d'année un peu plus écologiques en évitant de couper des arbres ?

La réalité sur leur impact écologique

Pas vraiment, car contrairement au sapin naturel, qui est biodégradable et stocke du CO2 quelques années, les sapins synthétiques sont constitués de matières plastiques à base de pétrole, non renouvelable, et de métaux. Qui plus est, la plus grande majorité d'entre eux provient d’Asie.

Selon le cabinet d’étude canadien Ellipsos, le sapin naturel est l’arbre de Noël le plus écologique, l’impact du sapin artificiel étant bien supérieur pour le climat et les ressources naturelles.

L’analyse du cycle de vie effectuée par ce cabinet d’expertise s’est portée sur un sapin naturel, produit à 150 km du lieu de vente, et sur un sapin synthétique produit en Chine et conservé 6 ans (durée moyenne en Amérique du nord).

Dans ces conditions, l’impact d’un sapin synthétique sur la santé humaine est à peu près équivalent à celui d’un sapin naturel et celui sur les écosystèmes est quatre fois moindre du fait de l’occupation et de l’artificialisation réduite des sols (usine urbaine). En revanche, en ce qui concerne les impacts sur les ressources et sur le climat, l’impact est trois fois plus important que celui d’un sapin naturel, essentiellement à cause de la phase de fabrication.

Globalement, un sapin artificiel provoque l’émission de 8,1 kg de CO2 par an et ne commence à être intéressant par rapport au sapin naturel (3,1 kg de CO2/an) qu’au bout de 20 ans. Cet impact sur le climat étant global et difficile à compenser, il est déterminant dans le bilan environnemental du sapin de Noël.

Le sapin naturel est donc plus durable que son homologue artificiel, à moins de conserver celui-ci plus de 20 ans, ce qui est peu vraisemblable (encombrement, dégradation). En outre, des labels bio et des circuits urbains de recyclage se mettent en place pour réduire encore l’impact du sapin naturel et faciliter les nettoyages d’après-fête.

Le sapin artificiel n’est pas une bonne idée du point de vue environnemental. © elPadawan CC by-nc-nd 2.0

Le sapin artificiel n’est pas une bonne idée du point de vue environnemental. © elPadawan CC by-nc-nd 2.0


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires