Mots-clés |
  • climatologie,
  • Environnement,
  • changement climatique,
  • satellite,
  • aérosols
Réchauffement : le rôle des UV, nuages et rayons cosmiques

Ce dossier est le deuxième d'une série de trois qui essaient de faire le point sur les mécanismes susceptibles de modifier le climat de la planète. Le premier abordait les différents forçages. Dans ce celui-ci on examine les mécanismes qui pourraient peut-être les amplifier.

Sommaire
PDF
Yves Fouquart Enseignant Chercheur Physique

Le forçage solaire est considéré comme première cause du réchauffement climatique. Or, il impacte moins le climat que les gaz à effet de serre, même s'il est effectivement acteur du réchauffement. Quels sont les mécanismes qui renforcent ce forçage solaire ? Quel rôle ont les UV, les nuages et les rayons cosmiques ?

Face au réchauffement climatique, beaucoup pointent du doigt le forçage solaire. Mais est-il vraiment responsable de ce réchauffement ? Envisageons les mécanismes amplificateurs de ce forçage.

Le forçage solaire, à l'origine du réchauffement climatique ? © DR
Le forçage solaire, à l'origine du réchauffement climatique ? © DR

Dans le premier dossier sur les forçages, nous avons vu que l’augmentation de l’irradiance solaire totale (TSI) depuis la fin du Petit Âge glaciaire était probablement de l’ordre de 0,2 W/m2. Nous avons vu également que les variations de la TSI au cours d’un cycle solaire étaient du même ordre. Parallèlement, sur la même période, le seul forçage des gaz à effet de serre est voisin de 3 W/m2.

Le forçage solaire est donc d’un ordre de grandeur inférieur à celui des GES, pourtant l’idée que le réchauffement climatique actuel est dû au Soleil reste encore fort populaire dans certains milieux. Pour l’envisager sérieusement, il faudrait trouver :

  • un mécanisme amplificateur (une rétroaction positive) spécifique au rayonnement solaire et qui soit susceptible d’amplifier la réponse initiale par plus d’un facteur 10 (Lockwood, 2010) ;
  • simultanément, une rétroaction négative qui ne s’applique qu’aux GES.

Ces deux conditions sont nécessaires si l’on veut que le forçage solaire soit l’élément déterminant comme l’affirment certains.

Ce dossier examine quels sont les mécanismes amplificateurs envisagés (UV, nuages et rayons cosmiques), un autre dossier aborde les rétroactions.

Réchauffement : le rôle des UV, nuages et rayons cosmiques - 1 Photo

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires