Mots-clés |
  • Pollution,
  • Santé

Ozone troposphérique

PDF

Le rôle de l’ozone troposphérique est complètement différent de celui de l’ozone stratosphérique. La formation de ce composé en troposphère (entre 0 et 16 km d’altitude) est relativement complexe. Elle dépend de la quantité de gaz précurseurs (principalement des composés organiques volatils et des oxydes d’azote) et de l’ensoleillement.

Les plus fortes concentrations d’ozone en troposphère apparaissent souvent lors d’épisodes de pollution atmosphérique de plusieurs jours. Elles sont à l’origine de la formation de smogs. La concentration d’ozone en zone urbaine est mesurée quotidiennement, le composé faisant partie des principaux polluants qui déterminent l’indice de qualité de l’air.

L’ozone peut être très dangereux pour la santé. Son inhalation affecte les muqueuses oculaires et respiratoires. Il peut atteindre les bronches et les alvéoles pulmonaires. En moyenne horaire, le seuil d’alerte est de 360 µg/m3.

Un smog est un nuage de pollution atmosphérique qui se forme au-dessus des villes où l'activité industrielle est importante. © Cham, Wikipédia, DP Un smog est un nuage de pollution atmosphérique qui se forme au-dessus des villes où l'activité industrielle est importante. © Cham, Wikipédia, DP

Ozone troposphérique - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires