Mots-clés |
  • océanographie,
  • biologie,
  • chimie,
  • océan

Cycle de l'azote

PDF

Le cycle de l’azote est dominé par les transformations microbiennes. En effet, l’azote est principalement assimilé par la biomasse sous forme minérale (NO3-, NH4+). Ce cycle est donc gouverné par les processus de minéralisation et de réassimilation de l’azote, tant dans les océans que sur les continents.

Les bactéries dirigent le cycle de l’azote

Le principal réservoir d’azote est l’atmosphère, elle contient 3,8 x 1021 grammes d’azote sous forme moléculaire (N2, ou diazote). L’océan en contient 2,2 x 1019 g sous cette même forme moléculaire. Dans la biomasse terrestre, le stock d’azote est de 3,5 x 1015 g, essentiellement sous forme organique.

Tant à terre que dans les océans, le cycle est géré par l’activité microbienne. Les ions NO3- et NH4+ proviennent de la décomposition bactérienne de la matière morte : c’est la minéralisation de la matière organique. Les transformations ne feront pas intervenir les mêmes groupes de bactéries si le milieu est anaérobie (sans oxygène) ou aérobie (avec oxygène).

Le cycle de l’azote est particulièrement perturbé par l’Homme. Actuellement, les flux anthropiques d’échange entre les réservoirs sont aussi importants que les flux naturels.

L'azote atmosphérique est dégradé par des bactéries. Les plantes consomment ainsi des dérivés azotés qui favorisent le départ de la végétation, accélèrent la croissance et font verdir leur feuillage. © Johann Dréo, Wikipédia, cc by sa 3.0 L'azote atmosphérique est dégradé par des bactéries. Les plantes consomment ainsi des dérivés azotés qui favorisent le départ de la végétation, accélèrent la croissance et font verdir leur feuillage. © Johann Dréo, Wikipédia, cc by sa 3.0

Cycle de l'azote - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires