Mots-clés |
  • développement durable,
  • botanique,
  • champignon,
  • Pollution

Phytoremédiation

PDF

La phytoremédiation est une technique de dépollution basée sur les plantes et leurs interactions avec le sol et les microorganismes. Cette technique concerne plus particulièrement l’épuration des eaux et la dépollution des sols. L’efficacité de l’application à la pollution de l’air est plus contestée.

En conjonction avec les microorganismes du sol, les plantes et les algues réduisent la mobilité de certains polluants (phytostabilisation), les absorbent (phytoextraction), les fixent dans leurs tissus (phytostabilisation) ou les métabolisent, permettant leur détoxification et leur élimination (phytodégradation).

Les avantages de la phytoremédiation

La phytoremédiation bénéficie de sa générale innocuité, de son faible coût et de la possibilité de valoriser la matière végétale ou les éléments fixés. En revanche, le processus est lent et laisse s’échapper une part des polluants. Il est en outre inadapté à certaines pollutions et impossible en cas de toxicité trop élevée pour les plantes.

Schéma d’un système d’épuration des eaux usées par phytoremédiation. © MIT OpenCourseWare CC by-nc-sa 2.0 Schéma d’un système d’épuration des eaux usées par phytoremédiation. © MIT OpenCourseWare CC by-nc-sa 2.0

Phytoremédiation - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires