Mots-clés |
  • météorologie,
  • grand froid,
  • hiver

L'anticyclone qui refroidit l'Europe

Il fait froid. C'est normal, nous sommes en hiver... On peut préciser un peu grâce à la météorologie, qui donne aujourd'hui des détails. Découvrez le mouvement de cet anticyclone baladeur qui nous apporte de l'air d'origines différentes...

En France plus qu'ailleurs en Europe, les périodes de grands froids induisent une forte hausse de consommation d'électricité. Quand les Français poussent leur chauffage électrique, les autres Européens brûlent davantage de charbon, de fuel ou de gaz. En France, l'électricité est essentiellement d'origine nucléaire, mais cette source n'est pas réglable. La production reste à peu près constante et les pics de consommation peuvent dépasser les capacités nationales et imposer des importations. © Idé En France plus qu'ailleurs en Europe, les périodes de grands froids induisent une forte hausse de consommation d'électricité. Quand les Français poussent leur chauffage électrique, les autres Européens brûlent davantage de charbon, de fuel ou de gaz. En France, l'électricité est essentiellement d'origine nucléaire, mais cette source n'est pas réglable. La production reste à peu près constante et les pics de consommation peuvent dépasser les capacités nationales et imposer des importations. © Idé

L'anticyclone qui refroidit l'Europe - 1 Photo

PDF

Les moufles et les bonnets envahissent les rues, les jardins hivernent et 39 départements français passent au niveau 3 du plan grand froid, tandis que des températures en dessous de -30 °C s'abattent sur l'Europe de l'Est. La météo est certes de saison mais ce froid est-il polaire ou sibérien ? La question n'est pas géopolitique mais météorologique. C'est ce que nous explique Météo-France.

Tout dépend de la position de l'anticyclone installé sur l'Atlantique nord. Comme chacun sait, dans l'hémisphère nord, cette large circulation d'air tourne dans le sens des aiguilles d'une montre. Selon sa position par rapport à une même région, elle apporte donc un vent d'origines différentes.


Trois situations météorologiques sur l’Europe du Nord peuvent, en hiver, envoyer sur la France une large coulée d’air glacial. Le froid sec peut ainsi être polaire ou sibérien. Avec l'assistance d'une dépression au sud, la température peut être plus élevée, mais alors il neige. © ide.fr

Est, nord ou nord-est ?

En hiver, l'Europe du Nord est sous l'influence d'un anticyclone évoluant dans les hautes latitudes (en été, il visite les Açores). S'il est positionné au-dessus de l'océan, quelque part entre l'Écosse et l'Islande, le coulis d'air descendant du nord et parvenant en France vient directement de l'Arctique : le froid est polaire. S'il est plutôt sur la Scandinavie, le vent arrive par l'est. Le froid est sibérien. C'est la situation actuelle, avec un anticyclone qui descend pour atteindre la Bretagne samedi d'après Météo France.

Une dépression sur la Méditerranée peut aussi changer la donne en faisant remonter l'air chaud mais humide qui, en se refroidissant, produira des chutes de neige. En attendant, sortez couvert et gare au monoxyde de carbone ou à la glace sur les routes...

En France, la consommation électrique a atteint un record le 2 février, avec 93.3777 MW à 19 h 00, tout près du record du 15 décembre 2010 (96.710 MW). Adeptes du chauffage électrique, les Français maintiennent facilement une température estivale dans leurs habitations, poussant la consommation au-delà de ce que peut produire la désintégration des atomes d'uranium des 58 centrales nucléaires du pays.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires