Mots-clés |
  • développement durable

Etiquette énergétique : bientôt trois nouvelles classes

L'échelle de A à G, indiquée sur les appareils électroménagers en fonction de leur efficacité énergétique, s'apprête à accueillir trois classes supplémentaires pour différencier les appareils les moins énergivores, devenus beaucoup plus nombreux. Par ailleurs, de nouveaux produits recevront ces étiquettes.

Il y avait trop de produits dans la catégorie A, celle des appareils les plus économes. Voici donc trois notes supplémentaires.... © All rights reserved Il y avait trop de produits dans la catégorie A, celle des appareils les plus économes. Voici donc trois notes supplémentaires.... © All rights reserved

Etiquette énergétique : bientôt trois nouvelles classes - 1 Photo

PDF

L'étiquette énergétique qui renseigne sur la consommation d'énergie des appareils électriques comporte actuellement sept niveaux, notés de A à G, du plus économe au plus énergivore. A cette échelle viendront bientôt s'ajouter trois nouvelles classes, A+, A++ et A+++, en complément de la A.

Le Parlement européen a adopté mercredi 19 mai la directive entérinant cette nouvelle grille. Son adoption formelle devrait être publiée au Journal officiel de l'Union européenne en juin prochain.

Premières étiquettes avant juin 2011

Ce nouveau texte prévoit aussi que de nouveaux appareils, autres que les réfrigérateurs, machines à laver ou four, recevront par la suite l'étiquetage énergétique, à l'instar des téléviseurs, des chauffe-eau et des chaudières.

La directive adoptée par le parlement prévoit également que les publicités contenant des informations ou un prix liés à l'énergie devront inclure une référence à la classe d'efficacité énergétique du produit. « Cela permettra aux consommateurs d'évaluer les coûts d'utilisation des appareils domestiques au moment de l'achat », explique le Parlement dans un communiqué paru mercredi.

A la parution du texte au Journal officiel de l'Union européenne en juin prochain, les Etats membres disposeront d'une année pour transposer la directive en droit national.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires