Mots-clés |
  • développement durable,
  • changement climatique,
  • Réchauffement

Durban : quelles sont les villes les plus vulnérables au réchauffement ?

Une quinzaine de villes dans le monde seront plus touchées que les autres par le réchauffement climatique en cours.

Aux Maldives, en 2009, le président Nasheed a réuni le conseil des ministres à quelques mètres de profondeur sous la surface de la mer et a signé un appel à lutter contre les émissions de CO2. © The President's Office, République des Maldives

Aux Maldives, en 2009, le président Nasheed a réuni le conseil des ministres à quelques mètres de profondeur sous la surface de la mer et a signé un appel à lutter contre les émissions de CO2. © The President's Office, République des Maldives

PDF

Les modifications du climat à venir ne toucheront pas de la même manière toutes les régions du monde. On remarque qu'aujourd'hui, les hautes latitudes connaissent des évolutions rapides, voire spectaculaires, comme la régression de la calotte polaire arctique.

Estimer l'impact sur les populations humaines est plus délicat. Ce sera l'un des enjeux de la conférence de Durban sur le climat. On pense à la hausse du niveau de la mer, donc aux zones côtières, là où se concentre une grande partie de l'humanité. Mais il est d'autres facteurs, comme la sécheresse possible, les besoins en eau ou en production agricole locale.


Sur les 20 mégalopoles dont la croissance est la plus élevée, 16 se trouvent dans des régions où l'indice de vulnérabilité des populations est considéré comme élevé ou critique, selon l'étude Maplecroft. © ide.fr-Reuters

À ce jeu, les grandes cités en croissance rapide sont particulièrement exposées. Maplecroft, une entreprise spécialisée dans l'estimation des risques environnementaux, vient de publier une étude mondiale sur la vulnérabilité des populations aux changements climatiques. Elle montre cet indice zone par zone, avec une résolution de seulement 25 km2, affirme Maplecroft.

Sur cette carte sont notées les 20 villes dont la croissance est la plus rapide et donc où les problèmes pourraient devenir critiques. Sur ces 20 mégalopoles, 6 se trouvent dans des régions classées dans la catégorie « indice critique » et 10 dans la catégorie « indice élevé ». On remarque que de grands centres économiques d'Asie figurent dans cette liste, ainsi que deux grandes villes africaines.

Quelques villes concernées, ci-dessous.

  • Indice de vulnérabilité critique : Calcutta (Inde), Manille (Philippines), Jakarta (Indonésie), Dhaka et Chittagong (Bangladesh), Addis-Abeba (Éthiopie) ;
  • Indice de vulnérabilité élevé : Guangdong (Chine), Chennai (anciennement Madras), Bombay et Delhi (Inde), Karachi (Pakistan) et Lagos (Nigeria).

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires