Mots-clés |
  • développement durable,
  • Energie renouvelable,
  • énergie,
  • électricité

En bref : c'est parti pour l'éolien en mer

L'éolien en mer a le vent en poupe : le gouvernement français vient de lancer un appel d'offre pour installer environ 600 éoliennes au large des côtes bretonnes et normandes. De quoi rattraper le retard vis-à-vis de nos voisins européens.

Parc éolien au large du Danemark. © m.prinke Flickr, CC BY-SA 2.0 Parc éolien au large du Danemark. © m.prinke Flickr, CC BY-SA 2.0

PDF

L'État français vient de lancer son appel d'offre pour la construction de parcs éolien en mer. Ce projet, qui représente un marché de 10 milliards d'euros et 3.000 mégawatts (MW), viendra combler un retard important par rapport aux autres pays européens. Il n'existe en effet aucune éolienne en mer pour la France, contre 950 pour le reste de l'Europe.

L'offre est découpée en cinq lots correspondant à cinq zones géographiques différentes : Dieppe-Le Tréport (Seine-Maritime), Courseulles-sur-mer (Calvados) et Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Les puissances de chaque site varient de 500 à 750 MW.

Plusieurs grands groupes industriels se sont d'ores et déjà alliés afin de proposer leurs projets. C'est notamment le cas d'Alstom, EDF-EN et Dong Energy, ou encore de Areva, GDF Suez et Vinci. Les résultats de l'appel d'offre seront donnés en avril 2012. Il faudra ensuite attendre environ deux années supplémentaires avant les début des construction qui dureront 3 à 4 ans. Rendez-vous en 2017, donc...


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires