Mots-clés |
  • développement durable

Le bateau solaire PlanetSolar va sillonner la Méditerranée

À peine revenu de son tour du monde, en mai dernier, le navire solaire Tûranor PlanetSolar s'apprête à un voyage autour de la Méditerranée qui devrait durer jusqu'en octobre prochain. 

Le catamaran solaire Tûranor PlanetSolar, après son tour du monde, s'est offert une révision au chantier naval de La Ciotat. © AFP Photo DDP / Philipp Guelland Le catamaran solaire Tûranor PlanetSolar, après son tour du monde, s'est offert une révision au chantier naval de La Ciotat. © AFP Photo DDP / Philipp Guelland

Le bateau solaire PlanetSolar va sillonner la Méditerranée - 2 Photos

PDF

Le catamaran solaire suisse de PlanetSolar, qui vient de boucler le tour du monde en 19 mois sans une goutte de carburant, naviguera en Méditerranée cet été pour promouvoir l'énergie solaire. Le catamaran est actuellement en route pour Barcelone, après avoir fait une révision de maintenance dans le chantier naval de La Ciotat, en France.

Le bateau fera sa première escale dans le port de Barcelone entre le 10 et le 20 juin. Il se dirigera ensuite vers Calvia sur l'île de Majorque, où il fera escale entre le 25 juin et le 6 juillet. Sa tournée dans le bassin méditerranéen est prévue jusqu'en octobre.

Le Tûranor PlanetSolar porte 38.000 cellules photovoltaïques sur ses 537 m2 de panneaux solaires produisant 93 kW par beau temps. De quoi tout alimenter à bord, moteurs électriques compris. © PlanetSolar
Le Tûranor PlanetSolar porte 38.000 cellules photovoltaïques sur ses 537 m2 de panneaux solaires produisant 93 kW par beau temps. De quoi tout alimenter à bord, moteurs électriques compris. © PlanetSolar

Le voilier suisse accueille un nouvel équipage

Un nouvel équipage dirige le bateau. Le Français Éric Dumont assumera la tâche de capitaine accompagné par son second Thomas David, qui a déjà navigué sur PlanetSolar entre la Nouvelle-Calédonie et Singapour.

Après avoir réalisé le tour du monde, le promoteur du projet Raphaël Domjan et ses coéquipiers ont quitté le navire pour retourner à la vie civile. Géré depuis la ville suisse d'Yverdon-les-Bains, dans le canton de Vaud, le multicoque battant pavillon suisse est équipé de 825 modules avec 38.000 cellules photovoltaïques réparties sur une surface totale de 537 m2. Il atteint en moyenne une vitesse de 7,5 nœuds (14 km/h).


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires