Mots-clés |
  • climatologie,
  • Réchauffement climatique,
  • changement climatique,
  • GIEC

Le paléoclimatologue Jean Jouzel reçoit le prix Vetlesen

Premier lauréat du prestigieux prix Vetlesen 2012, Jean Jouzel est récompensé pour ses travaux sur le climat, en même temps que l’Américaine Susan Solomon. Compagnon de Claude Lorius, il a travaillé sur la carotte de glace antarctique qui a raconté 800.000 années des climats du passé.

Jean Jouzel, spécialiste de paléoclimatologie, vient d'être récompensé par le prix Vetlesen 2012. © CEA Jean Jouzel, spécialiste de paléoclimatologie, vient d'être récompensé par le prix Vetlesen 2012. © CEA

Le paléoclimatologue Jean Jouzel reçoit le prix Vetlesen - 2 Photos

PDF

Jean Jouzel, paléoclimatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE-IPSL, CEA, CNRS, UVSQ), reçoit le prix Vetlesen 2012 décerné tous les quatre ans depuis 1959 par la fondation américaine du même nom. Il est le premier lauréat français de cette récompense prestigieuse, considérée comme le Nobel des sciences de la Terre et de l'univers. Jean Jouzel la doit à ses travaux sur les glaces polaires et le climat. Ce prix est également attribué à la professeure Susan Solomon de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA, Boulder, États-Unis) pour ses travaux sur le trou dans la couche d'ozone. Ces distinctions leur seront remises le 21 février 2013 à l’université de Columbia.

Jean Jouzel, 65 ans, travaille au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) depuis 1968 sur l'obtention d'enregistrements climatiques à partir de carottes de glace prélevées aux pôles. Avec ses collègues, il a développé des méthodes isotopiques pour en extraire l'information climatique. Ils ont ainsi construit l'enregistrement climatique le plus long jamais obtenu à partir de carottes de glaces. Publié en 2007 dans la revue Science, cet enregistrement des températures passées couvre les 800.000 dernières années, soit huit cycles climatiques (les successions de périodes glaciaires et interglaciaires).

Jean Jouzel, à droite, en compagnie de Claude Lorius, en 2002, à l’époque de leur médaille d'or du CNRS. © CNRS
Jean Jouzel, à droite, en compagnie de Claude Lorius, en 2002, à l’époque de leur médaille d'or du CNRS. © CNRS

Jean Jouzel, au Giec depuis deux décennies

La longueur de cet enregistrement permet d'examiner la réponse de la calotte antarctique aux subtils changements d'insolation causés par les variations lentes de l'orbite terrestre. En outre, sa haute résolution temporelle permet pour chacun des cycles climatiques d'analyser précisément les variations millénaires du climat, associées à la réponse du système climatique complexe de notre planète.

Membre depuis plus de 20 ans du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), Jean Jouzel est l’un des leaders dans la diffusion vers le public des conséquences des activités humaines sur le climat de notre planète. Il est actuellement vice-président du panel de scientifiques travaillant sur les sciences du climat. Le cinquième rapport du Giec sera publié en septembre 2013. Jean Jouzel a également écrit ou coécrit plusieurs ouvrages, notamment Planète blanche, dont la traduction anglaise sortira courant 2013.

Médaille d'or du CNRS pour Jean Jouzel en 2002

Jean Jouzel a effectué l'ensemble de sa carrière au sein du CEA. Directeur de recherche depuis 1995, puis directeur adjoint du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement auquel il est toujours rattaché, il devient ensuite directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), qui fédère les laboratoires de la région parisienne travaillant sur le climat et l'environnement.

Avec Claude Lorius, son mentor, pionnier des forages et des études glaciologiques, il a reçu en 2002 la médaille d'or du CNRS, la plus haute distinction scientifique française, pour leurs études sur la relation entre climat et atmosphère du passé, reconstituée à partir de l'analyse de la glace et des bulles d'air qui y sont emprisonnées. Il a reçu en 1997 la médaille Milankovitch de l'European Geophysical Society et, en 2003, la médaille Roger Revelle de l'American Geophysical Union. Jean Jouzel est officier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur. Il est également membre du comité de pilotage du débat national sur la transition énergétique en France.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires