Mots-clés |
  • climatologie,
  • développement durable,
  • énergie,
  • Réchauffement climatique,
  • électricité,
  • Chine,
  • Inde

En bref : la consommation de charbon égalera celle du pétrole en 2017 !

La croissance fulgurante de la demande énergétique, portée par la Chine et l’Inde, entraînera le retour du charbon comme première source d’énergie. Dans son dernier rapport, l’Agence internationale de l’énergie prévoit qu’en 2017, la consommation de l’énergie phare du XIXe siècle égalera la consommation de pétrole. 

Une mine de charbon au Vietnam. Le district de Quang Ninh est une région riche en charbon, et la plupart de ses mines se trouvent à une vingtaine de kilomètres de la ville d'Halong. © Laurent KB, Flickr, cc by nc sa 2.0 Une mine de charbon au Vietnam. Le district de Quang Ninh est une région riche en charbon, et la plupart de ses mines se trouvent à une vingtaine de kilomètres de la ville d'Halong. © Laurent KB, Flickr, cc by nc sa 2.0

En bref : la consommation de charbon égalera celle du pétrole en 2017 ! - 2 Photos

PDF

Pour ne pas franchir la limite critique d'un réchauffement climatique de 2 °C pour le siècle prochain, il faudrait fermer rapidement les centrales électriques à charbon. Une estimation prône la fermeture d’une centrale à charbon par semaine pendant 10 ans. Il semble pourtant que de tels objectifs ne pourront jamais être atteints. Le 17 décembre 2012, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoyait dans son rapport que la consommation de charbon en 2017 devrait presque égaler celle du pétrole. Elle estime en effet que la consommation mondiale atteindra 4,32 milliards de tonnes équivalent pétrole (tep) contre 4,4 milliards de tonnes de pétrole. 

Durant la première décennie du XXIe siècle, la moitié des nouveaux besoins énergétiques ont été satisfaits par le charbon. L’année dernière, la Chine, qui ouvre à tour de bras des centrales électriques à charbon, représentait 46,2 % de la consommation mondiale. Les prévisions estiment qu’en 2014, le cap des 50 % sera franchi. Aujourd’hui, la consommation de charbon représente 28 % de l’énergie consommée dans le monde. Mais d’ici 2017, le monde brûlera 1,2 milliard de tep de plus par an. C’est plus que la consommation actuelle de charbon des États-Unis et de la Russie réunis. 

La France n'utilise le charbon que pour 3 % de sa consommation d'énergie totale. En 2011, elle atteint un taux d'indépendance énergétique de 53,5 %. Ce taux est défini comme le rapport entre l'énergie primaire produite par le pays et l'énergie primaire consommée. Si la facture énergétique française a légèrement baissé en 2010, une hausse du prix du gaz de 3 % est prévue pour janvier 2013. © Idé
La France n'utilise le charbon que pour 3 % de sa consommation d'énergie totale. En 2011, elle atteint un taux d'indépendance énergétique de 53,5 %. Ce taux est défini comme le rapport entre l'énergie primaire produite par le pays et l'énergie primaire consommée. Si la facture énergétique française a légèrement baissé en 2010, une hausse du prix du gaz de 3 % est prévue pour janvier 2013. © Idé

La Chine et l’Inde sont les principaux demandeurs de charbon. Toutefois, l’Europe a également augmenté sa consommation de l’énergie qu’elle utilisait au XIXe siècle. La raison principale est que le charbon est moins cher que le gaz. Seuls les États-Unis, grands consommateurs d’énergie, ne sont pas impliqués dans cette course au charbon. Le pays a fait le pari de l’exploitation du gaz de schiste« L'expérience américaine suggère qu'un marché du gaz plus efficace, des prix flexibles et des ressources non-conventionnelles domestiques produites de manière durable peuvent réduire la part du charbon dans le mix énergétique, les émissions de CO2 et la facture des consommateurs, sans nuire à la sécurité énergétique », défend Maria Van der Hoeven, la directrice de l’AIE. Gaz de schiste ou charbon, la France devra-t-elle choisir ? 


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires